Tableau 4. Politique relative à la modification de l’évaluation de la situation d’après des critères quantitatifs

Le COSEPAC, l’UICN et d’autres groupes reconnaissent le besoin de disposer d’autres outils d’évaluation. Plus précisément, il serait nécessaire de tenir compte des variations du cycle vital entre les espèces sauvages. Le COSEPAC a mis au point les lignes directrices suivantes.

En plus des lignes directrices, le COSEPAC fondera ses évaluations sur le degré auquel les différentes caractéristiques du cycle biologique (p. ex. l’âge et la taille à la maturité, la stratégie de dispersion, la longévité) touchent la probabilité de disparition et les chances que l’espèce sauvage soit vulnérable aux effets d’Allee en ce qui a trait à la dépendance à la densité.

Tous les autres critères ont la même importance :

  • les espèces sauvages dont la maturité est tardive ont plus tendance à être plus grandement menacées de disparition que les espèces sauvages dont la maturité est précoce;
  • en ce qui concerne les organismes à croissance indéterminée (les espèces sauvages qui continuent de croître après avoir atteint la maturité), les espèces sauvages de plus grande taille ont tendance à être plus grandement menacées de disparition que les petites espèces sauvages;
  • les espèces sauvages dont la dispersion est restreinte ont tendance à être plus grandement menacées de disparition que celles dont la dispersion est plus vaste; et
  • les espèces sauvages dont les générations ne se chevauchent pas ont tendance à être plus grandement menacées de disparition que celles dont les générations se chevauchent.

À propos de nous

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est un comité consultatif indépendant qui agit auprès de la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique et qui se réunit deux fois par année pour évaluer la situation des espèces sauvages menacées de disparition. Ses membres, des experts de la biologie des espèces sauvages provenant du milieu universitaire, de la fonction publique, d’organisations non gouvernementales et du secteur privé, sont chargés de désigner les espèces sauvages qui risquent de disparaître du Canada.

Secrétariat du COSEPAC

Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
351, boul. St-Joseph, 16e étage
Gatineau Québec K1A 0H3

Courriel : cosewic-cosepac@ec.gc.ca