• Accueil
  • Rapports
  • Espèces sauvages candidates

Espèces sauvages candidates du COSEPAC

mise à jour le 7 juille 2020

Liste des espèces sauvages regroupées selon le type d’espèce et le risque d’extinction. Chaque espèce est assignée à un des trois groupes, selon l’urgence du besoin d’évaluation. Les espèces dans le groupe dont le besoin est le plus urgent sont examinées et classées afin de créer la liste des espèces candidates du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Partie 1 : aperçu

Beaucoup d'espèces au Canada n'ont pas encore été évaluées par le COSEPAC, bien que l'on craigne qu'elles soient menacées de disparition du pays ou de la planète. Ces espèces, auxquelles on réfère comme étant des « espèces sauvages candidates », sont désignées par les sous-comités de spécialistes des espèces (SSE) ou par le sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones (CTA) comme candidates pour une évaluation détaillée de leur situation. Les espèces sauvages déjà évaluées par le COSEPAC comme étant dans les catégories « non en péril » ou « données insuffisantes » peuvent également être considérées comme espèces sauvages candidates si de nouvelles informations indiquent qu’elles courent un risque d’être en péril.

Les membres des SSE et du sous-comité des CTA utilisent leurs connaissances spécialisées et leur jugement pour identifier des espèces sauvages candidates. Ils font appel à plusieurs sources d’information, y compris (quand disponible) le classement des espèces sous le Programme sur la situation générale des espèces sauvages au Canada, le système de classement des espèces par NatureServe, des informations provenant de programmes de surveillance des espèces au niveau des compétences ainsi que divers processus internationaux d'évaluation (UICN et NatureServe, par exemple). Autant que le temps et les ressources le permettent, le COSEPAC fait préparer des rapports de situation pour les espèces sauvages candidates prioritaires afin qu'une évaluation soit faite.

Les rapports de situation sont commandés par le COSEPAC par le truchement d'un concours ouvert. Un appel d'offres est affiché périodiquement sur ce site Web à la fois pour les espèces sauvages candidates choisies et pour les espèces sauvages déjà évaluées par le COSEPAC nécessitant une réévaluation. Inscrivez-vous pour recevoir les avis de nouveaux appels d'offres dès leur diffusion sur le site Web.

Pour plus de renseignements sur les espèces sauvages candidates, visitez le évaluation des espèces sauvages du COSEPAC : processus d’évaluation, catégories et lignes directrices.


Partie 2 : liste des espèces candidates du COSEPAC

Les espèces hautement prioritaires inscrites aux listes des espèces candidates des SSE sont examinées et classées par le COSEPAC, et sont inscrites en conséquence à la liste des espèces candidates du COSEPAC. Le COSEPAC fonde son classement sur des données d'établissement des priorités soumises par chaque SSE. La Liste des espèces candidates du COSEPAC identifie les espèces sauvages candidates hautement prioritaires nécessitant un rapport de situation. Les espèces inscrites sur cette Liste incluent celles qui n’ont pas encore été évaluées par le COSEPAC et celles dans les catégories « non en péril » ou « données insuffisantes », si de nouvelles informations indiquent qu’elles courent un risque d’être en péril.

2016 (2) espèces

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mollusques

Nom scientifique : Fluminicola fuscus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Par le passé, cet escargot d'eau douce était réparti de manière sporadique dans le fleuve Columbia et quelques affluents importants dans cinq États et en Colombie Britannique. Les populations sont disparues de la plupart des affluents et dans presque tout le fleuve Columbia. Les bassins de retenue, l'enrichissement en nutriments, le réchauffement de l'eau et la perte de substrats rocheux constituent des menaces qui pèsent sur l'espèce. Au Canada, cet escargot a été capturé il y a environ 150 ans, mais il n'a pas été observé par la suite, jusqu'à ce qu'il soit récemment (2012 2014) capturé dans le fleuve Columbia, près de Trail (Colombie-Britannique). On ignore s'il vit toujours dans les sites historiquement occupés des rivières Kootenay et Wigwam en Colombie Britannique.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Hemileuca nevadensis

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Alberta, Manitoba, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Cette espèce est un grand papillon de nuit charismatique de la famille des Saturniidés qui vole durant le jour. Au Canada, cette espèce est confinée à deux types d'habitats bien particuliers où elle existe en populations très isolées. En Alberta, en Saskatchewan et dans l'ouest du Manitoba, elle se rencontre exclusivement dans des milieux dunaires à dominance de peupliers faux-trembles rabougris, dans l'écorégion de la tremblaie-parc. Dans le sud-est du Manitoba et les régions adjacentes de l'Ontario, plusieurs populations sont présentes dans des complexes de prairies mésiques à grandes graminées/milieux boisés humides à dominance de saules. Une telle spécialisation de l'habitat, combinée à une petite aire de répartition géographique, laisse croire que l'espèce pourrait être en péril.

2018 (6) espèces

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mousses

Nom scientifique : Apotreubia hortoniae

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2019

Rationale :L'Apotreubia hortoniae, hépatique rare qui ne vit que sous climat hyperocéanique, est observé seulement dans quelques sites à Haida Gwaii et dans des îles voisines. Les menaces potentielles pour l'espèce comprennent les infrastructures touristiques, l'exploitation forestière et l'exploitation de carrières.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Lasiopogon pacificus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Le Lasiopogon pacificus est présent sur les plages côtières et les berges de cours d'eau de Vancouver à l'Oregon. Au Canada, l'espèce est confinée à la vallée du bas Fraser entre la région de Mission et Vancouver, et sa présence n'a été observée que dans quatre ou cinq sites le long du Fraser. Même si beaucoup de plages et de zones riveraines de la vallée du Fraser ont été détruites au cours des dernières décennies, de l'habitat propice subsiste.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Melanoplus gaspesiensis

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Agence de Parcs Canada, Québec, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Le criquet de la Gaspésie, Melanoplus gaspesiensis, n'est présent dans le monde qu'au sommet du mont Albert en Gaspésie, au Québec. On pense que cette espèce a survécu dans des refuges durant divers épisodes glaciaires, dont le plus récent est le Wisconsinien. Les changements climatiques et possiblement l'exploitation minière et l'extraction de minéraux menacent l'espèce et son habitat.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mollusques

Nom scientifique : Solemya borealis

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Océan atlantique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Le Solemya borealis fait partie des quelques espèces de mollusques bivalves de la famille des Solémyidés vivant dans les eaux canadiennes. Cette espèce marine se trouve à la limite nord de son aire de répartition au large de la Nouvelle Écosse et du Nouveau Brunswick. Comme d'autres espèces de Solémyidés, le Solemya borealis forme des associations symbiotiques avec des bactéries oxydant le soufre qui vivent dans ses branchies et lui fournissent des nutriments. Il s'enfouit dans de la vase fine riche en matière organique, dans des eaux dont la profondeur varie de 0 à 500 m. Sa présence dans les boues intertidales, qui a été observée récemment au large de la Nouvelle Écosse, est rare. Il semble que l'espèce ait été assez commune dans les sédiments du large, mais elle est maintenant peu fréquemment récoltée. Les menaces sont mal connues.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mousses

Nom scientifique : Sphagnum cyclophyllum

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2019

Rationale :Le Sphagnum cyclophyllum est une sphaigne rare de plaine côtière confinée à deux sites du sud de la Nouvelle Écosse. Les menaces potentielles pour l'espèce comprennent les véhicules tout terrain et la récolte de tourbe. Cette sphaigne pourrait aussi être vulnérable aux multiples répercussions de la hausse du niveau de la mer.

Nom commun : Trille de Hibberson

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Trilium ovatum hibbersonii

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Cette espèce est présente uniquement dans l'ouest de l'île de Vancouver, dans quelques sites éloignés et relativement inaccessibles. Les menaces principales qui pèsent sur l'espèce sont les dommages collatéraux de la construction de chemins forestiers, l'augmentation du couvert forestier due à la succession végétale et le prélèvement de plants dans la nature pour l'aménagement de jardins de rocaille.

2019 (21) espèces

Nom commun : (Achalarus lyciades)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Achalarus lyciades

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce papillon habite les boisés ouverts, fragmentés et à risque, les forêts mixtes à feuilles caduques et les régions sablonneuses du sud de l'Ontario. Bien que commun plus au sud, l'achalarus lyciades est extrêmement rare au Canada, avec moins de dix attestations connues à ce jour; les individus proviennent tous de la même région bien qu'une colonie non documentée puisse exister. On observe une seule génération dans la partie nord de son aire de répartition (deux plus au sud), avec des adultes en vol du début juin au début juillet en Ontario.

Nom commun : [Agrotis arenarius]

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Agrotis arenarius

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce papillon noctuidé est endémique à l'île de Sable, en Nouvelle Écosse. Il a un cycle vital annuel et dépend de graminées du genre Ammophila. Ces graminées sont indigènes sur les côtes de l'Amérique du Nord où on les trouve presque exclusivement sur la première ligne de dunes côtières. Elles ont des tiges souterraines, ou rhizomes, qui leur permettent de prospérer malgré les sables mobiles et les grands vents et de contribuer à stabiliser les dunes et à empêcher l'érosion des côtes. De nombreuses espèces du genre Agrotis sont d'importants ravageurs agricoles au stade de chenille. Ces chenilles, appelées vers gris, se cachent dans le sol le jour et émergent la nuit pour se nourrir. Les espèces de ce genre ne sont pas toutes des ravageurs agricoles.

Nom commun : Crapaud du Canada

Groupe taxonomique :Amphibiens

Nom scientifique : Anaxyrus hemiophrys

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Alberta, Manitoba, Territoires du Nord-Ouest, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Le crapaud du Canada est une espèce très répandue dont environ 90 % de sa répartition mondiale se trouve au Canada. Au cours des dernières décennies, l'espèce a connu un déclin marqué dans certaines parties de l'Alberta, avec un rétrécissement de son aire de répartition vers l'est. Cette espèce est menacée par la perte et la fragmentation de l'habitat en raison de l'agriculture, de l'exploration et de l'extraction pétrolière et gazière, de l'exploitation forestière et de l'expansion du réseau routier, des nouvelles maladies épidémiques et des changements climatiques. Les caractéristiques du cycle biologique, en particulier la maturité tardive (de 3 à 5 ans) et la possibilité que les femelles ne se reproduisent qu'une seule fois dans leur vie, entravent la capacité des populations à se rétablir après des perturbations.

Nom commun : Grive à joues grises (sous-especes minimus)

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Catharus minimus minimus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Terre-Neuve-et-Labrador, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Cette espèce ne se reproduit que sur l'île de Terre-Neuve et dans une petite portion du Labrador voisin, et possiblement dans l'extrême est du Québec. De récentes études appuient les différences génétiques, géographiques et morphologiques entre cette sous-espèce et la Northern Gray-cheeked Thrush (C. m. aliciae), qui se reproduit dans la forêt boréale, de l'Alaska au Labrador. La Newfoundland Gray-cheeked Thrush niche principalement dans les forêts de sapin baumier anciennes, ainsi que dans les fourrés d'arbustes feuillus. Bien que l'espèce ait été répandue et nombreuse à Terre-Neuve jusqu'à au moins la moitié des années 1980, elle a connu un déclin rapide et est maintenant considérée comme une espèce rare et a été désignée comme une « espèce menacée » par la province. Les données du Relevé des oiseaux nicheurs indiquent que la population a décliné de 68 % de 2005 à 2015 et une perte globale de 90 % au cours des 35 dernières années. Cette situation est probablement attribuable à de multiples menaces, en particulier la prédation des nids par l'écureuil roux, la perte d'habitation de nidification dans les forêts anciennes et la déforestation des aires d'hivernage en Colombie.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Dissosteira spurcata

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Cette espèce est associée à la steppe arbustive aride de la région intramontagneuse de l'Ouest. Elle atteint sa limite nord dans le sud de la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique. Dans son aire de répartition canadienne, elle est très localisée et n'a été observée récemment qu'à deux endroits : dans une réserve faunique de la concession Haynes, à l'extrémité nord du lac Osoyoos, et sur une parcelle de terre publique à l'ouest d'Osoyoos. Bien que la réserve faunique soit protégée, les terres publiques pourraient être annexées et aménagées par la ville d'Osoyoos, des pressions se font sentir en ce sens. Ces terres sont actuellement utilisées par des véhicules hors route et des randonneurs. L'espèce pourrait également se trouver sur la rive est du lac Osoyoos, dans la réserve indienne d'Osoyoos. Cela ne changerait pas beaucoup la situation de l'espèce

Nom commun : [Ephalus latimanus]

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Ephalus latimanus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Au Canada, cette espèce n'a été observée que dans l'île de Sable, en Nouvelle-Écosse, et il s'agit peut-être d'un vestige de la période glaciaire provenant du refuge du banc de Georges. Ailleurs, elle est présente sur les dunes côtières de la côte Atlantique américaine, du New Jersey jusqu'au Maine. Il s'agit d'une espèce nocturne commune présente dans les dunes de sable de toute son aire de répartition. Elle vit dans le sable meuble et la litière de feuilles autour des racines et à la base de plantes comme le coquillier édentulé, Cakile edentula (Bigelow) Hook. (Brassicaceae) et la verge d'or toujours verte, Solidago sempervirens L. (Asteraceae).

Nom commun : [Eucosma sableana]

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Eucosma sableana

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce papillon nocturne est endémique à l'île de Sable, en Nouvelle-Écosse. On estime que son cycle de vie est d'un an. La plante hôte du stade larvaire est inconnue. L'Eucosma sableana s'apparente étroitement à l'espèce très répandue E. ochrocephala, dont le stade larvaire se nourrit de lampourdes (Xanthium spp.). Aucune espèce du genre Xanthium n'est présente sur l'île de Sable, mais il se peut que la plante hôte soit une autre espèce d'astéracées. On note qu'il est «?courant de le voir à la lumière en août et en septembre?».

Nom commun : Aster râpette

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Eurybia radulina

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :L'aster râpette (Eurybia radulina (A. Gray) G.L. Nesom) est une plante herbacée vivace avec quelques ou plusieurs tiges montantes ou dressées qui sont recouvertes de poils courts et atteignent de 10 à 70 cm de hauteur. Les feuilles de la tige sont largement oblancéolées ou en forme de cuillère, poilues et dentées, et elles peuvent atteindre 13 cm de longueur. Ses capitules sont composés de fleurs ligulées et tubuleuses; de fleurs ligulées blanches à mauves; de fleurs tubuleuses jaunes. On trouve cette espèce sur des affleurements rocheux secs et dans des forêts ouvertes dans la zone des basses terres du sud-est de l'île de Vancouver; elle a été observée à quatre endroits, mais peut être présente dans un ou plusieurs des sept endroits historiques.

Nom commun : Jonc à fruits courts

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Juncus brachycarpus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Au Canada, cette espèce vivace n'est présente que dans des vestiges d'une prairie sablonneuse humide à Windsor, en Ontario. Ses principales menaces sont la construction résidentielle et commerciale, l'aménagement de corridors de transport, les espèces envahissantes et l'empiétement d'arbres et d'arbustes dans l'habitat de prairie en raison de l'absence d'incendies.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Oedaleontus enigma

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce criquet est associé à la steppe arbustive aride de la région intramontagneuse de l'Ouest et atteint sa limite nord dans le sud de la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique. Dans son aire de répartition canadienne, cette espèce est très localisée et n'a été observée qu'à un seul endroit : une parcelle de terre publique provinciale qui est menacée d'annexion pour conversion en logement résidentiel par la ville d'Osoyoos. Dans la partie américaine de son aire de répartition, cette espèce atteint parfois des proportions donnant lieu à une infestation et est considérée comme un ravageur, bien qu'elle se nourrisse principalement de plantes herbacées non graminoïdes et d'arbustes et qu'elle consomme abondamment des plantes herbacées non graminoïdes introduites qui elles-mêmes causent la dégradation de l'aire de répartition. Les plantes hôtes indigènes comprennent le persil de printemps, la balsamorhize à feuilles deltoïdes, l'armoise tridentée et la bigelovie, ainsi que plusieurs mauvaises herbes introduites : l'érodium cicutaire, la sagesse-des-chirurgiens et le brome des toits.

Nom commun : Onagri de Cleland

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Oenothera clelandii

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Cette fleur sauvage annuelle ou bisannuelle est peu répandue et localisée en Ontario où elle est présente en très petit nombre. Menacée par la perte d'habitat, les perturbations et les changements climatiques, elle a été recensée dans très peu d'endroits au cours des dernières années et est considérée comme gravement en péril en Ontario.

Nom commun : (Omophron labiatum)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Omophron labiatum

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Au Canada, cette espèce n'a été observée que dans l'île de Sable et elle est isolée des populations connues les plus proches en Nouvelle-Angleterre et au Massachusetts. L'espèce est présente dans des sols dénudés, sablonneux et généralement humides le long de la zone côtière, allant des plages de mer jusqu'à l'intérieur des terres, à un maximum d'environ 275 m d'altitude, ainsi que sur les plages salines ou sur les rives nues des étangs, des lacs et des rivières. L'espèce est nocturne et les adultes semblent grégaires, c'est pourquoi on la trouve souvent en grand nombre là où elle est présente.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Orgyia leucostigma sablensis

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce papillon nocturne est endémique à l'île de Sable, en Nouvelle-Écosse. L'espèce a été décrite comme une sous-espèce endémique de la chenille à houppes blanches plus répandue, d'après les spécimens prélevés dans l'île de Sable dans les années 1970. Des larves ont été prélevées sur des bleuets, des canneberges, des iris, des myriques de Pennsylvanie ainsi que sur des graminées et des carex. Sur le continent, d'autres sous-espèces de la chenille à houppes blanches se nourrissent d'une vaste gamme de plantes, dont des conifères et des plantes florifères. Des adultes ont été prélevés du début août à la mi-septembre.

Nom commun : Perce-tige de l'île de Sable

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Papaipema sp.

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce papillon nocturne est une sous-espèce non décrite de noctuelle qui est endémique à l'île de Sable (Nouvelle-Écosse). La plante hôte du stade larvaire est inconnue, mais ce papillon peut percer des galeries dans les racines et les tiges d'une seule espèce apparentée d'astéracée. Les larves des espèces sours (P. nelita) de la partie continentale de la Nouvelle-Écosse percent les tiges et les racines de la rudbeckie laciniée (Rudbeckia laciniata L.). Les adultes sont attirés par la lumière, et les relevés indiquent qu'ils sont présents de la mi-août à la mi septembre. L'habitat est inconnu, mais les possibilités (p. ex. prairie et surfaces herbacées, sable et dunes, arbustaies et chaparral) sont limitées sur l'île de Sable, qui est sablonneuse, sèche et dépourvue d'arbres.

Nom commun : Maquereau bleu

Groupe taxonomique :Poissons marins

Nom scientifique : Scomber scombrus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ministère de Pêches et Océans Canada, Océan atlantique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Le maquereau est présent dans les eaux de l'Atlantique Nord-Ouest, de la Caroline du Nord jusqu'à Terre-Neuve. Au printemps et en été, on trouve cette espèce dans les eaux côtières. À partir de la fin de l'automne et en hiver, le maquereau descend à de plus grandes profondeurs dans des eaux plus chaudes à la limite du plateau continental. L'espèce vient frayer dans les eaux canadiennes, principalement dans le sud du golfe du Saint-Laurent, en juin et juillet. Depuis la fin des années 1990, l'espèce a connu un déclin d'environ 80 %. La surpêche est considérée comme la principale menace.

Nom commun : Laimargue atlantique

Groupe taxonomique :Poissons marins

Nom scientifique : Somniosus microcephalus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ministère de Pêches et Océans Canada, Océan arctique, Océan atlantique, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :La laimargue atlantique, ou requin du Groenland, est un très gros requin que l'on trouve couramment aux hautes latitudes de l'Atlantique Nord et dans les eaux de l'Arctique. Les laimargues atlantiques ont une stratégie du cycle vital extrêmement prudente. Leur longévité a récemment été estimée à 392 ans, soit la longévité documentée la plus élevée pour tout vertébré. La durée d'une génération est estimée entre 154 et 198 ans. Les prises accessoires de laimargue atlantique constituent la principale menace. Ces prises accessoires se produisent surtout dans les pêches à la crevette et au flétan du Groenland. Bien que les prises accessoires déclarées aient diminué, l'absence de mention dans les journaux de bord, la couverture variable en mer par les observateurs et les estimations de poids inexactes suscitent des inquiétudes.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mollusques

Nom scientifique : Strobilops aeneus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Strobilops aeneus est un petit escargot terrestre rare qui n'est présent que dans le sud de l'Ontario, de la vallée de l'Outaouais jusqu'au comté d'Essex. Il pourrait aussi être présent dans le sud-ouest du Québec (Gatineau), où il a été recensé dans une grotte intercalaire, mais aucun escargot vivant n'a été trouvé au Québec. Deux attestations dans les Maritimes étaient des erreurs d'identification. En tout, on ne possède que huit attestations et seulement trois (provenant de deux endroits) depuis 1941 (Forsyth et Oldham 2014); le site d'Ottawa a été revisité et la présence de l'espèce a été reconfirmée en 2016. Cette espèce a toujours été rare et sporadique en Ontario (Oughton 1948); elle n'est présente que dans l'écozone des plaines à forêts mixtes, elle vit dans de riches forêts anciennes et est probablement menacée par la perte et la dégradation de son habitat. Il est possible qu'on ne l'observe plus à certains endroits où sa présence a été attestée par le passé, en raison de la perte et de la dégradation de l'habitat. Les menaces actuelles pourraient comprendre les espèces envahissantes (comme les vers de terre, qui modifient la structure du tapis forestier et éliminent les microhabitats) et les pressions anthropiques.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Tricholochmaea sablensis

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Ce coléoptère semble être une espèce relique postglaciaire qui n'est présente que sur l'île de Sable, en Nouvelle Écosse. On l'a trouvée sur des canneberges à gros fruits (Vaccinmium macrocarpon) qui, sur l'île de Sable, sont restreintes à une tourbière près d'un petit lac d'eau douce. Le lac, qui avait une salinité de 25 ppm, est moins salin que tous les lacs environnants. Comme les relevés effectués à l'île de Sable en 1976-1977, en 1989 et en 2004 n'ont pas permis de retrouver l'espèce, elle est peut-être disparue.

Nom commun : Trichostème fourchu

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Trichostema dichotomum

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouvelle-Écosse, Ontario, Agence de Parcs Canada, Québec, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Le trichostème fourchu est une plante annuelle de la famille de la menthe (lamiacées), largement répandue dans l'est des États-Unis. Au Canada, on en trouve seulement huit ou neuf sous-populations dans l'extrême sud de l'Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse. Le nombre de plantes est faible (inconnu en Ontario, de 5 000 à 10?000 au Québec et 300 en Nouvelle-Écosse) et elles sont présentes sur seulement 3,6 hectares au Canada. En Ontario et au Québec, on observe ces plantes dans les landes sablonneuses, sujettes aux effets négatifs des espèces envahissantes, des véhicules tout-terrain, de la conversion des terres en d'autres utilisations et de la succession naturelle en l'absence d'incendie. En Nouvelle-Écosse, on les trouve dans une seule lande rocheuse relativement éloignée et potentiellement menacée par la circulation non autorisée de véhicules tout-terrain et l'exploitation d'une mine d'or.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mollusques

Nom scientifique : Ventridens intertextus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Il s'agit de l'une des trois seules espèces d'escargots terrestres à grosse coquille du genre Ventridens potentiellement présentes au Canada. C'est une espèce rare, qui se trouve à la limite nord de son aire de répartition dans le sud-ouest de l'Ontario, et elle a probablement toujours été rare au Canada. Il est possible qu'on ne l'observe plus à certains endroits où sa présence a été attestée par le passé, en raison de la perte et de la dégradation de l'habitat. D'autres menaces pourraient venir des espèces envahissantes (les vers de terre, qui modifient la structure du tapis forestier et éliminent les microhabitats), des changements climatiques et des pressions anthropiques.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Mollusques

Nom scientifique : Ventridens ligera

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Il s'agit de l'une des trois seules espèces d'escargots terrestres à grosse coquille appartenant au genre Ventridens potentiellement présentes au Canada. C'est une espèce rare, qui se trouve à la limite nord de son aire de répartition dans le sud-ouest de l'Ontario, et elle a probablement toujours été rare au Canada. Il est possible qu'on ne l'observe plus à certains endroits où sa présence a été attestée par le passé, en raison de la perte et de la dégradation de l'habitat. D'autres menaces pourraient venir des espèces envahissantes, des changements climatiques et des pressions anthropiques (pollution et perturbations).

2020 (19) espèces

2020 (19) species

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Amblyscirtes oslari

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Alberta, Musée Canadien de la Nature, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Amblyscirtes oslari est un papillon des prairies que l'on trouve dans les prairies mixtes sèches, les forêts claires, les ravins et les canyons. Son aire de répartition est limitée au sud de l'Alberta et de la Saskatchewan. Les adultes volent de mai à juillet, les larves se nourrissent de boutelou grêle (Bouteloua gracilis) ou d'autres herbes, et l'espèce est univoltine. La présence de l'espèce est connue dans huit sites : Lethbridge (Alberta), parc provincial Writing on Stone (Alberta), Taber (Alberta), portion nord de la réserve de pâturage de Pinhorn (Alberta), Estuary (Saskatchewan), Val Marie (Saskatchewan), Deer Forks (Saskatchewan) et Roche Percee (Saskatchewan). La perte de l'habitat de prairie propice à cette espèce s'explique par la conversion généralisée de l'habitat au début des années 1900 et la disparition du bison des prairies. Les menaces actuelles comprennent : l'intensification de l'agriculture; la fragmentation de l'habitat et l'absence de connectivité entre les fragments de prairies naturelles; les plantes envahissantes qui modifient la chimie du sol ou qui entrent en concurrence avec les plantes hôtes larvaires et nectarifères indigènes; l'utilisation de pesticides agricoles et de pesticides en bordure des routes. Il n'existe actuellement aucune mention de l'espèce au Canada dans iNaturalist, BugGuide ou d'autres forums citoyens scientifiques en ligne.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Anacampsis lupinella

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Musée Canadien de la Nature, Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Anacampsis lupinella est une espèce présente dans le sud de l'Ontario, et plus particulièrement dans les chênaies claires et sèches ainsi que dans les landes de pins rigides et de chênes nains où l'on trouve la plante hôte, le lupin vivace (Lupinus perennis). Le lupin vivace est également en péril et classé vulnérable au Canada (N2N3) et en Ontario (S2S3). Les mentions de l'espèce s'étendent de 1901 à 2017 et sa présence est connue à High Park (Toronto), dans la réserve de conservation de St. Williams (et sur une propriété privée voisine, toutes deux dans le comté de Norfolk) et dans le Refuge du bleu mélissa (comté de Lambton). Une autre sous population pourrait être présente dans le parc provincial The Pinery ou dans ses environs puisqu'une population de lupin vivace de taille modérée y persiste. Les menaces comprennent : les espèces envahissantes qui modifient l'écosystème et ont des effets sur les plantes hôtes; la pulvérisation de pesticides pour lutter contre les infestations de spongieuses du biotype non indigène; la conversion et la fragmentation de l'habitat.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Apamea sordens sableana

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Musée Canadien de la Nature, Nouvelle-Écosse, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2020

Rationale :Cette sous espèce est un papillon noctuidé endémique à l'île de Sable, en Nouvelle Écosse. Ce papillon a un cycle vital annuel et ses larves se nourrissent de graminées de dunes. De nombreuses espèces du même genre sont d'importants ravageurs agricoles au stade de chenille. Ces chenilles, appelées vers gris, se cachent dans le sol le jour et émergent la nuit pour se nourrir. Les espèces de ce genre ne sont pas toutes des ravageurs agricoles.

Nom commun : Orobanche des pins

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Aphyllon pinorum

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Musée Canadien de la Nature, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'orobanche des pins est un parasite autofertile, sans chlorophylle, obligatoire des racines qui a été observé pour la première fois en 1914 en Colombie Britannique, à un certain endroit le long de la rivière Cowichan; l'espèce a ensuite été redécouverte en 2000 dans le parc provincial de la rivière Koksilah. Elle semble parasiter exclusivement les espèces d'Holodiscus. Elle se trouve également à l'extérieur du parc, sur des terres boisées qui ont fait l'objet de coupes et seront probablement exploitées à l'avenir.

Nom commun : Harfang des neiges

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Bubo scandiacus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Alberta, Colombie-Britannique, Comité conjoint de chasse, de pêche et de piégeage, Conseil de cogestion de la faune et de la flore des monts Torngat, Conseil consultatif de la gestion de la faune des Territoires du Nord-Ouest, Le Conseil consultatif de la gestion de la faune (versant nord), Commission de gestion de la faune aquatique et terrestre du Yukon, Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut, Conseil de gestion des ressources fauniques de la Région marine d'Eeyou, Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine du Nunavik, Conseil Inuvialuit de gestion du gibier, Conseil des ressources renouvelables d'Alsek, Conseil des ressources renouvelables de Carmacks, Conseil des ressources renouvelables de Carcross/Tagish, Conseil des ressources renouvelables du district de Dawson, Conseil des ressources renouvelables de Dän Keyi, Conseil des ressources renouvelables du district de Mayo, Conseil des ressources renouvelables de Laberge, Conseil des ressources renouvelables du Nord du Yukon, Conseil des ressources renouvelables de Selkirk, Conseil des ressources renouvelables de Teslin, Manitoba, Musée Canadien de la Nature, Nouveau Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Territoires du Nord-Ouest, Territoire du Nunavut, Nisga'a Wildlife Committee, Ontario, Office des ressources renouvelables sur le territoire gwich'in, Office des ressources renouvelables du Wekeezhi, Agence de Parcs Canada, Île-du-Prince-Edouard, Québec, Service canadien de la faune, Saskatchewan, Sahtu Renewable Resources Board, Territoire du Yukon

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :Le Harfang des neiges est un grand prédateur arctique qui se déplace sur de longues distances en réaction aux fluctuations de l'abondance des proies. On pensait qu'il y avait plus de 200 000 Harfangs des neiges dans le monde, mais des études récentes ont conclu que la population mondiale était probablement inférieure à 30 000 individus matures. On estime qu'environ 30 à 40 % de ces individus nichent au Canada, principalement dans la toundra du Yukon, des Territoires du Nord Ouest et du Nunavut, mais aussi à la limite septentrionale du Manitoba, du Québec et du Labrador. Les données du Recensement des oiseaux de Noël indiquent un déclin annuel moyen à long terme de 1,7 % par année, soit 46 % sur trois générations (36 ans). Les menaces qui sous tendent ce déclin ne sont pas bien connues; il est toutefois probable que l'évolution rapide des changements climatiques dans les sites de reproduction de l'Arctique entraîne une modification de la disponibilité des proies et d'autres effets sur l'habitat.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Alberta, Colombie-Britannique, Conseil de cogestion de la faune et de la flore des monts Torngat, Conseil consultatif de la gestion de la faune des Territoires du Nord-Ouest, Le Conseil consultatif de la gestion de la faune (versant nord), Conseil de gestion de la harde de caribous de la Porcupine, Commission de gestion de la faune aquatique et terrestre du Yukon, Comité de gestion des pêches conjointes Nisga'a, Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut, Conseil de gestion des ressources fauniques de la Région marine d'Eeyou, Conseil de gestion des ressources fauniques de la région marine du Nunavik, Conseil des ressources renouvelables d'Alsek, Conseil des ressources renouvelables de Carmacks, Conseil des ressources renouvelables de Carcross/Tagish, Conseil des ressources renouvelables du district de Dawson, Conseil des ressources renouvelables de Dän Keyi, Conseil des ressources renouvelables du district de Mayo, Conseil des ressources renouvelables de Laberge, Conseil des ressources renouvelables du Nord du Yukon, Conseil des ressources renouvelables de Selkirk, Conseil des ressources renouvelables de Teslin, Manitoba, Musée Canadien de la Nature, Nouveau Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Territoires du Nord-Ouest, Territoire du Nunavut, Nisga'a Wildlife Committee, Ontario, Office des ressources renouvelables sur le territoire gwich'in, Office des ressources renouvelables du Wekeezhi, Agence de Parcs Canada, Île-du-Prince-Edouard, Québec, Service canadien de la faune, Saskatchewan, Sahtu Renewable Resources Board, Territoire du Yukon

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Alouette hausse col est un oiseau terrestre holarctique présent dans la toundra et les prairies canadiennes, ainsi que dans d'autres paysages ouverts allant des landes littorales jusqu'au dessus de la limite alpine des arbres. L'une des huit sous espèces présentes au Canada, soit l'Alouette hausse col de la sous espèce strigata, a fait l'objet d'une évaluation par le COSEPAC en 2003 et en 2018 et a été jugée comme étant en voie de disparition. Nous tenons maintenant compte des sept autres sous espèces. Les sous-espèces d'Alouette hausse-col diffèrent en ce qui concerne l'aire de répartition, la taille et la coloration. La plupart des sous-espèces ont des populations estimées à plus d'un million d'individus matures au Canada, mais il est possible que les sous espèces Eremophila alpestris arcticola et Eremophila alpestris merrilli ne comptent que de 15 000 à 20 000 individus matures chacune. Dans l'ensemble, la population canadienne d'Alouettes hausse col est estimée à environ 28 millions d'individus matures. Après des augmentations apparentes à la fin du 19e siècle, la plupart des populations n'ont cessé de décliner depuis les années 1940. La perte de zones agricoles marginales, l'intensification de l'agriculture dans les aires de reproduction et la perte d'habitats de prairies indigènes ont eu des effets négatifs sur les populations dans les sites de reproduction et les aires d'hivernage. Les estimations et les tendances propres à chaque sous espèce sont difficiles à déterminer et semblent varier considérablement. À l'échelle nationale, les données du Relevé des oiseaux nicheurs pour l'Alouette hausse col indiquent toutefois un déclin à long terme (1970 à 2018) de 89 % (intervalle de crédibilité à 95 % : 91 %, 86 %), correspondant à une tendance annuelle de 4,4 % ( 4,9 %, 4,0 %), avec un déclin à court terme (2008 à 2018) de 58 % ( 64 %, 52 %), correspondant à une tendance annuelle de 8,4 % ( 9,7 %, 7,0 %).

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris alpestris

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Nouveau Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Ontario, Québec, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Eremophila alpestris alpestris est l'une des huit sous espèces d'Alouette hausse col qui se trouvent au Canada, et l'une des deux sous espèces qui nichent seulement au Canada. En été, son aire de répartition s'étend du nord ouest de l'Ontario jusqu'au Labrador; en hiver, la sous espèce occupe une vaste aire de répartition dans le centre et l'est des États Unis et le sud est du Canada. Les tendances sont difficiles à évaluer, car l'aire de nidification fait l'objet d'une faible surveillance par le Relevé des oiseaux nicheurs. D'autre part, la couverture du Recensement des oiseaux de Noël est bonne, mais l'aire de répartition chevauche entièrement celle de l'Alouette hausse col de la sous espèce praticola. Des déclins de 60 à 90 % sont probables à long terme (1970 à 2017); les déclins à court terme (2007 à 2017) sont probablement de l'ordre de 25 à 40 %. Les changements climatiques représentent vraisemblablement la principale menace qui pèse sur la sous espèce dans son aire de nidification, mais la sous espèce pourrait être exposée à d'autres menaces en hiver, notamment l'agriculture, la production d'énergie, l'exploitation minière, les transports, les espèces envahissantes et la pollution.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris arcticola

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Service canadien de la faune, Territoire du Yukon

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Eremophila alpestris arcticola est l'une des huit sous espèces d'Alouette hausse col que l'on trouve au Canada. Son aire de reproduction canadienne s'étend du Yukon aux régions alpines de la Colombie Britannique. Pendant la saison hivernale, cette sous espèce est présente dans la zone intérieure de la Colombie Britannique ainsi que vers le sud, soit jusqu'au Wyoming et au nord de la Californie. C'est l'une des sous espèces les plus rares au Canada, avec environ 20 000 individus matures, bien que le degré de précision de cette estimation soit faible. Les données à long terme du Recensement des oiseaux de Noël concernant l'aire d'hivernage partagée par l'Alouette hausse col et Eremophila alpestris merrilli indiquent un déclin de 71 % à long terme (1970 à 2017), ce qui équivaut à une diminution de 23 % à court terme (2007 à 2017). On ignore si le taux de déclin diffère entre les deux sous espèces, mais puisque la plupart des menaces établies (agriculture, production d'énergie, exploitation minière, transports, espèces envahissantes, pollution) sont plus importantes dans l'aire d'hivernage, il est donc probable que les deux sous espèces connaissent un déclin à long terme.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris enthymia

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :non disponible

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :On retrouve huit sous-espèces d'Alouette hausse-col au Canada, dont la sous-espèce enthymia. L'aire de répartition de cette dernière chevauche en partie celle de la sous-espèce leucolaema dans le sud de la Saskatchewan et du Manitoba. Enthymia est probablement la deuxième plus abondante sous-espèce d'Alouette hausse-col au Canada, avec environ 7 millions d'individus matures. Toutefois, les données du Relevé des oiseaux nicheurs en Saskatchewan et au Manitoba suggèrent que sa population a connu un déclin de 89 % à long terme (de 1970 à 2018) et un déclin de 42 % à court terme (de 2008 à 2018). L'intensification des activités agricoles est probablement la plus grande menace pour cette sous-espèce sur l'ensemble de son cycle de vie annuel, mais d'autres menaces sont également préoccupantes, comme la production d'énergie, l'exploitation minière, les transports, les espèces envahissantes, la pollution et les changements climatiques.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris hoyti

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Alberta, Manitoba, Territoires du Nord-Ouest, Territoire du Nunavut, Ontario, Québec, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Eremophila alpestris hoyti est l'une des huit sous espèces d'Alouette hausse col présente au pays, et l'une des deux qui ne se reproduit qu'au Canada. C'est la sous espèce d'Alouette hausse col la plus répandue au Canada; elle niche principalement aux Territoires du Nord Ouest, au Nunavut, ainsi que dans les parties septentrionales des provinces allant de l'Alberta au Québec. Eremophila alpestris hoyti est également la sous espèce la plus abondante, avec environ 15 millions d'individus matures, ce qui représente plus de la moitié du total pour l'ensemble de l'espèce à l'échelle nationale. Les tendances observées proviennent des Recensements des oiseaux de Noël dans l'aire d'hivernage de la sous espèce. Elles suggèrent des déclins modérés de 52 % à long terme (1970 à 2017) et de 15 % à court terme (2007 à 2017), bien qu'il y ait une grande incertitude due au chevauchement avec d'autres sous espèces dans une partie de l'aire d'hivernage. Les changements climatiques constituent probablement la principale menace dans l'aire de reproduction, mais la sous espèce pourrait être exposée à d'autres menaces pendant la saison hivernale, notamment l'agriculture, la production d'énergie, l'exploitation minière, les transports, les espèces envahissantes et la pollution.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris leucolaema

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Manitoba, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Eremophila alpestris leucolaema est l'une des huit sous espèces d'Alouette hausse col qui se trouvent au Canada. Elle chevauche dans une certaine mesure l'aire de répartition de l'Alouette hausse col de la sous espèce leucolaema dans le sud de la Saskatchewan et du Manitoba. Il s'agit probablement de la sous espèce d'Alouette hausse col occupant le deuxième rang en matière d'abondance au Canada, car sa population compte environ 7 millions d'individus matures, mais les données du Relevé des oiseaux nicheurs de la Saskatchewan et du Manitoba semblent indiquer un déclin de 89 % à long terme (1970 à 2018) et un déclin de 42 % à court terme (2008 à 2018). L'intensification de l'agriculture est probablement la plus grande menace qui pèse sur cette sous espèce pendant tout son cycle annuel, mais il existe d'autres menaces, notamment la production d'énergie, l'exploitation minière, les transports, les espèces envahissantes, la pollution et les changements climatiques.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris merrilli

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Eremophila alpestris merrilli est l'une des huit sous espèces d'Alouette hausse col que l'on trouve au pays. Au Canada, son aire de reproduction est limitée aux zones de faible altitude du centre et du sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique. Pendant la saison hivernale, cette sous espèce est présente dans les terres intérieures de la Colombie Britannique ainsi que vers le sud, soit jusqu'au Wyoming et au nord de la Californie. C'est l'une des sous espèces les plus rares au Canada, avec environ 15 000 individus matures, bien que le degré de précision de cette estimation soit faible. Les données à long terme du Recensement des oiseaux de Noël pour l'aire d'hivernage partagée par l'Alouette hausse col et Eremophila alpestris merrilli indiquent un déclin de 71 % à long terme (1970 à 2017), ce qui équivaut à une diminution de 23 % à court terme (2007 à 2017). Cependant, les données du Relevé des oiseaux nicheurs pour Eremophila alpestris merrilli indiquent des déclins plus importants, soit de 98 % à long terme et de 82 % à court terme. Les menaces comprennent : l'agriculture, la production d'énergie, l'exploitation minière, les transports, les espèces envahissantes, la pollution et les changements climatiques.

Nom commun : Alouette hausse-col

Groupe taxonomique :Oiseaux

Nom scientifique : Eremophila alpestris praticola

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Eremophila alpestris praticola est l'une des huit sous espèces d'Alouette hausse col qui se trouvent au Canada. Malgré le nom commun de cette sous espèce (Prairie Horned Lark; Alouette hausse-col des Prairies), son aire de répartition s'étend de l'Ontario à la Nouvelle Écosse, au sud de la forêt boréale. En hiver, elle occupe une vaste aire de répartition dans le centre et l'est des États Unis et le sud est du Canada. Les tendances sont estimées à partir du Relevé des oiseaux nicheurs, qui indique un déclin de 94 % à long terme (1970 à 2018) et un déclin de 65 % à court terme (2008 à 2018). La perte d'habitat de prairie convenable en raison de l'agriculture ou de l'expansion urbaine pourrait être l'une des principales menaces qui pèsent sur la sous espèce, tout comme la production d'énergie, l'exploitation minière, les transports, les espèces envahissantes, la pollution et les changements climatiques.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Hesperia pahaska

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Manitoba, Musée Canadien de la Nature, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'Hesperia pahaska est un papillon de la prairie mixte sèche et des forêts de pin ouvertes dont l'aire de répartition est restreinte au sud de la Saskatchewan et du Manitoba. Les adultes volent de juin à juillet, et l'espèce est univoltine au Canada. Les larves se nourrissent de boutelou grêle (Bouteloua gracilis), et l'Erioneuron pulchellum a également été consignée comme étant une plante hôte dans certaines parties de l'aire de répartition de l'espèce aux États Unis. Les mentions s'étendent de 1928 à 2009 et proviennent de cinq endroits, notamment Surprise Valley (Saskatchewan), Rosefield (Saskatchewan), Minton (1928, Saskatchewan), le Parc national du Canada des Prairies (Saskatchewan) et Miniota (Manitoba). La vaste conversion de l'habitat au début des années 1900 et la perte du bison des prairies ont contribué à la perte d'habitat de prairie convenable à cette espèce. Les menaces actuelles englobent l'intensification de l'agriculture, la fragmentation de l'habitat et le manque de connectivité entre les fragments de prairies naturelles, les plantes envahissantes qui modifient et/ou livrent une compétition agressive aux plantes nectarifères ou aux plantes hôtes indigènes, ainsi que l'utilisation de pesticides en bordure des routes et dans les champs agricoles. Actuellement, il n'y a aucune mention canadienne dans iNaturalist, BugGuide ou autre forum de science citoyenne/en ligne.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Lacunicambarus polychromatus

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Musée Canadien de la Nature, Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :Le Lacunicambarus polychromatus est une écrevisse fouisseuse dont la présence d'une sous population est connue au Canada, plus précisément à Windsor, en Ontario. Cette espèce dulcicole creuse ses propres terriers dans de l'habitat de zones basses, près de la nappe phréatique, notamment les rives de lacs et de cours d'eau et les plaines inondables adjacentes, les fossés bordant les routes et les milieux humides. Son cycle vital est très peu connu, mais l'on sait que l'espèce consomme des matières à la fois végétales et animales comme des insectes et des vers, saisissant les proies qui passent devant l'ouverture de son terrier. Les menaces englobent toute forme d'aménagement qui a un impact sur la longévité, la qualité et la durabilité des milieux humides : le remplissage des milieux humides, la conversion, la dérivation de cours d'eau (vers les milieux humides) et le ruissellement de pesticides, d'eaux usées et de sel en bordure des routes.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Arthropodes

Nom scientifique : Notamblyscirtes simius

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Musée Canadien de la Nature, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune, Saskatchewan

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :Le Notamblyscirtes simius est un papillon de la prairie mixte dont l'aire de répartition est restreinte au sud de la Saskatchewan. Les adultes volent de juin à juillet, les larves se nourrissent de boutelou grêle (Bouteloua gracilis), et l'espèce est univoltine. La présence de l'espèce est connue à trois endroits dans le sud de la Saskatchewan, notamment Rosefeld (1968), Val Marie (1983) et un lieu de récolte inconnu qui doit être étudié davantage. Il n'existe aucune occurrence documentée connue au Canada depuis au moins 1998. La vaste conversion de l'habitat au début des années 1900 et la perte du bison des prairies ont contribué à la perte d'habitat de prairie convenable à cette espèce. Les menaces actuelles englobent l'intensification de l'agriculture, la fragmentation de l'habitat et le manque de connectivité entre les fragments de prairies naturelles, les plantes envahissantes qui apportent des modifications et/ou qui livrent une compétition agressive aux plantes nectarifères ou aux plantes hôtes indigènes ainsi que l'utilisation de pesticides en bordure des routes et dans les champs agricoles. Actuellement, il n'y a aucune mention canadienne dans iNaturalist, BugGuide ou autre forum de science citoyenne/en ligne.

Nom commun : Onagre pâle

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Oenothera pallida pallida

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Colombie-Britannique, Musée Canadien de la Nature, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :L'onagre pâle (Oenothera pallida spp. pallida) est une plante herbacée rhizomateuse vivace dont les tiges simples ou ramifiées, dressées ou ascendantes, peuvent atteindre une hauteur de plus de 20 cm. Les fleurs sont de grande taille, odorantes et nombreuses; elles poussent sur des pics feuillus et comptent quatre pétales roses ou mauves. Les fruits sont des capsules linéaires. La présence de cette sous espèce est connue sur les pentes et les rives sablonneuses sèches dans sept sous populations du sud de la vallée de l'Okanagan, en Colombie Britannique, et également dans plusieurs États américains.

Nom commun : Silphe térébenthine

Groupe taxonomique :Plantes vasculaires

Nom scientifique : Silphium terebinthinaceum

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Musée Canadien de la Nature, Ontario, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :Au Canada, cette plante vivace de grande taille est restreinte à de petites parcelles restantes d'habitat de prairie dans le sud ouest de l'Ontario. Il existe probablement six populations qui comptent, au total, environ 2 500 individus, dont la plupart se trouvent dans une seule population. Les menaces qui pèsent sur toutes les populations englobent l'empiétement par les plantes ligneuses attribuable à la suppression des incendies et aux espèces envahissantes. La conversion de l'habitat aux fins de développement résidentiel, de construction de routes et d'agriculture menace bon nombre des populations.

Nom commun : (nom commun non disponible)

Groupe taxonomique :Lichens

Nom scientifique : Xanthaptychia aurantiaca

Occurrence au Canada / Compétences actuelles ou potentielles :Musée Canadien de la Nature, Territoires du Nord-Ouest, Agence de Parcs Canada, Service canadien de la faune

Date appel d'offres proposé2021

Rationale :Le Xanthaptychia aurantiaca est étroitement restreint aux parties occidentales de l'Arctique canadien. Il s'agit d'un macrolichen de taille relativement grande et de couleur orange vif qui est bien visible dans le paysage. Toutefois, il n'existe que 14 individus récoltés connus. La région a fait l'objet de relevés approfondis visant les lichens (voir la carte dans la section « Activités de recherche »), et plus de 6 600 lichens ont été récoltés. Ces chiffres portent à croire que le X. aurantiaca est non seulement étroitement endémique, mais également rare dans son aire de répartition. Tous les individus ont été récoltés sur les côtes. La plupart des récoltes ont été faites sur l'île Banks et dans la péninsule Parry, dans les Territoires du Nord Ouest. Cette espèce est menacée par la perte d'habitat causée par l'érosion rapide des côtes, le contact avec l'eau salée découlant des ondes de tempête et la fonte du pergélisol. Ces menaces sont attribuables à la réduction de la couverture de glace de mer dans la mer de Beaufort aux changements des conditions météorologiques causés par les changements climatiques en cours.

S'il vous plaît veillez contacter le secrétariat du COSEPAC a fin d'obtenir une copie de la liste. Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Partie 3 : listes des espèces candidates des sous-comités de spécialistes des espèces

Chaque SSE dresse et met à jour chaque année une liste d’espèces sauvages candidates qu’il considère menacées de disparition du pays ou de la planète. Les espèces sauvages figurant sur la liste des espèces candidates des SSE sont classées en trois groupes prioritaires par les SSE afin de refléter l'urgence relative selon laquelle le COSEPAC devrait effectuer l'évaluation de chaque espèce sauvage.

  • Le groupe 1 regroupe les espèces sauvages qui ont la priorité d'évaluation par le COSEPAC la plus élevée et comprend les espèces sauvages que l’on soupçonne disparues du pays.
  • Les groupes 2 et 3 regroupent des espèces sauvages de priorité intermédiaire et inférieure, respectivement, en ce qui a trait à leur évaluation par le COSEPAC.

Les raisons d'être pour l'inclusion d'espèces à la liste des espèces candidates des SSE diffèrent entre les groupes taxinomiques considérés par le COSEPAC, reflétant ainsi les vastes différences de leur cycle de vie et les différences quant à nos connaissances au sujet de ces espèces.

Les espèces sauvages en grass ont été inclus séléctionner par le COSEPAC pour évaluation et seront inclus prochainement pour un appel d’offres.

Nom commun Nom scientifique Occurrence au Canada / compétences actuelles ou potentielles

Amphibiens (25)

Catégorie 1 - les espèces de priorité élevée
Crapaud du Canada Anaxyrus hemiophrys AB, MB, NT, Parcs, SCF, SK
Crapaud des plaines Spea bombifrons AB, MB, Parcs, SCF, SK
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
Salamandre foncée Ambystoma gracile BC, Parcs, SCF
Rainette criarde Dryophytes chrysoscelis MB, Parcs, SCF
Salamandre variable Ensatina eschscholtzii BC, Parcs, SCF
Salamandre à quatre doigts Hemidactylium scutatum NB, NS, ON, Parcs, QC, SCF
Salamandre cendrée Plethodon cinereus NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Grenouille maculée de Columbia Rana luteiventris AB, BC, CCGF-VN, CGFATY, Parcs, SCF, YT
Grenouille des marais Rana palustris NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Triton rugueux Taricha granulosa BC, Parcs, SCF
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Salamandre à points bleus Ambystoma laterale MB, NB, NL, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Salamandre à longs doigts Ambystoma macrodactylum AB, BC, Parcs, SCF
Salamandre maculée Ambystoma maculatum MB, NB, NL, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Crapaud d'Amérique Anaxyrus americanus MB, NB, NL, NS, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Salamandre à deux lignes Eurycea bislineata NL, ON, Parcs, QC, SCF
Rainette versicolore Hyla versicolor MB, NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Ouaouaron Lithobates catesbeianus NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Grenouille verte Lithobates clamitans NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Grenouille du Nord Lithobates septentrionalis NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Grenouille des bois Lithobates sylvaticus AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
(nom commun non disponible) Notophthalmus viridescens NB, NL, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Salamandre à dos rayé Salamandre à dos rayé Plethodon vehiculum BC, Parcs, SCF
Rainette crucifère Pseudacris crucifer MB, NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Rainette faux-grillon boréale Pseudacris maculata AB, BC, MB, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK, YT
Rainette du Pacifique Pseudacris regilla BC, Parcs, SCF

Arthropodes (99)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
(Achalarus lyciades) Achalarus lyciades ON, Parcs, SCF
[Agrotis arenarius] Agrotis arenarius NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Amblyscirtes oslari AB, MCN, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Anacampsis lupinella MCN, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Andrena caerulea BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Apamea sordens sableana MCN, NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Atlanticus testaceus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Calliopsis scitula BC, Parcs, SCF
Porte-queue de Johnson Callophrys johnsoni BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Cicindela bellisimi BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Copablepharon viridisparsa AB, MB, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Dissosteira spurcata BC, Parcs, SCF
[Ephalus latimanus] Ephalus latimanus Parcs, SCF
[Eucosma sableana] Eucosma sableana NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Hemileuca nevadensis AB, MB, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Hesperia pahaska MB, MCN, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Hystrichopsylla schefferi BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Lacunicambarus polychromatus MCN, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Lasiopogon pacificus BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Lycaena editha AB, BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Megathymus streckeri AB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Melanoplus gaspesiensis Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Notamblyscirtes simius MCN, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Oedaleontus enigma BC, Parcs, SCF
(Omophron labiatum) Omophron labiatum NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Orgyia leucostigma sablensis Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Papaipema cerina ON, Parcs, SCF
Perce-tige de l'île de Sable Papaipema sp. NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Papilio indra indra BC, MCN, Parcs, SCF
Cercope de la verge d'or Philaronia canadensis ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Stenopelmatus longispinus BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Tricholochmaea sablensis NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Triepeolus brittaini NB, NS, Parcs, PE, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
(nom commun non disponible) Acronicta albarufa MB, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Agonum belleri BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Andrena edwardsi BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Apantes samarshalli ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Argyresthia flexilis AB, BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Austrotyla borealis AB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Bombus morrisoni BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Bombus vandykei BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Bombus variabilis Parcs, QC, SCF
Lutin de Moss Callophrys mossii BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Cambarus bartonii NB, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Catocala whitneyi MB, Parcs, SCF
Damier de Hoffmann Chlosyne hoffmanni BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Coleotechnites lewisi AB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Copablepharon hopfingerii BC, Parcs, SCF
Bleu porte-queue de l'Est (Population de la Colombie-Britannique) Cupido comyntas BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Dendrotettix quercus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Dicromantispa sayi ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Dufourea monardae ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Ellipes gurneyi ON, Parcs, SCF
Cicindèle blanche Ellipsoptera lepida AB, MB, ON, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Eristalis brousii Parcs, SCF
Hespérie Propertius Erynnis propertius BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Eumenes bollii Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Euxoa unica Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Hesperotettix viridis BC, Parcs, SCF
Hydropore de Carr Hydroporus carri AB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Hyperaspis brunnescens NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Lasioglossum yukonae BC, Parcs, SCF, YT
(nom commun non disponible) Lasionycta macleani BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Litaneutria minor AB, BC, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Lypoglossa manitobae Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Megaphorus willistoni BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Melanoplus digitifer BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Melanoplus rugglesi BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Melanoplus scudderi ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Melanoplus spretus AB, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Melanoplus walshii ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Metator nevadensis BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Metrius contractus contractus BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Naemia seriata NB, NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Nebria charlottae BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Nebria louisae BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Nephus intrusus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Nicocles rufus BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Oecanthus laricis ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Oeneis bore gaspeensis Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Omus dejeanii BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Pachybrachis calcaratus Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Philonthus turbo Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Polites rhesus Parcs, SCF
Hespérie des dunes Polites sabuleti BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Prosimulium doveri BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Scaphinotus merkeli BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Schinia lucens MB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Scymnus cervicalis ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Scymnus fraternus ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Scymnus securus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Sogda enigma Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Speyeria zerene bremnerii BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Stereus arenarius AB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Stichopogon fragilis BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Stygobromus quatsinensis BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Trichiusa robustula ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Tubaphe levii BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Xanthorhoe clarkeata BC, Parcs, SCF

Lichens (33)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
(nom commun non disponible) Dendriscosticta wrightii BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Erioderma sorediatum BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Lichenoidium sirosiphoidium BC, NL, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Moelleropsis nebulosa NB, NL, NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Parmeliella parvula BC, NL, NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Sticta limbata NB, NS, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Xanthaptychia aurantiaca MCN, NT, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
(nom commun non disponible) Anaptychia elbursiana AB, BC, Parcs, SCF
Chénothèque de Servit Chaenotheca servitii NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Chaenothecopsis tsugae Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Circinaria hispida AB, BC, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Fuscopannaria ahlneri BC, NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Fuscopannaria coralloidea BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Glypholecia scabra BC, NT, NU, Parcs, SCF, SK
(nom commun non disponible) Pannaria tavaresii NS, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Peltula euploca BC, Parcs, SCF
Phéocalicie du chêne rouge Phaeocalicium minutissimum NB, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Seirophora contortuplicata AB, BC, NT, Parcs, SCF, YT
(nom commun non disponible) Sticta canariensis ON, Parcs, SCF
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
(nom commun non disponible) Bryoria carlottae BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Bryoria cervinula BC, NT, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Chaenothecopsis oregana AB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Dermatocarpon dolomiticum ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Gypsoplaca macrophylla AB, BC, NT, Parcs, SCF, YT
(nom commun non disponible) Heppia adglutianata ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Leptogium corticola NS, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Leptogium hibernicum NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Niebla cephalota BC, Parcs, SCF
Pseudévernie fantôme Pseudevernia cladonia NB, NS, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Pseudevernia consocians AB, MB, NS, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Punctelia borreri ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Sclerophora amabilis BC, NB, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Thyrea confusa BC, ON, Parcs, QC, SCF

Mammifères marins (9)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
(nom commun non disponible) Arctocephalus townsendi MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Berardius bairdii MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Dauphin à flancs blancs du Pacifique Lagenorhynchus obliquidens MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Baleine à bec de Cuvier Ziphius cavirostris MPO, Océan atlantique, Océan pacifique, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
Phoque à capuchon Cystophora cristata CGRFN, MPO, NU, Océan arctique, Océan atlantique, Parcs, SCF
Phoque barbu Erignathus barbatus CCCPP, CGRFN, CMGP, MB, MPO, NL, NT, NU, Océan arctique, ON, Parcs, QC, SCF, YT
Cachalot macrocéphale Physeter macrocephalus CGRFN, MPO, Parcs, SCF
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Éléphant de mer Mirounga angustirostris BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Phoque du Groenland Phoca groenlandica MPO, NL, Océan arctique, Océan atlantique, Parcs, SCF

Mammifères terrestres (7)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
Chauve-souris argentée Lasionycteris noctivagans AB, BC, MB, NB, NS, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK, YT
Chauve-souris rousse Lasiurus borealis AB, BC, MB, NB, NS, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Chauve-souris cendrée Lasiurus cinereus AB, BC, MB, NB, NS, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK, YT
Souris à abajoues des pinèdes Perognathus parvus BC, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
(nom commun non disponible) Ovis dallii BC, MCN, NT, Parcs, SC-CTA, SCF, YT
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
(nom commun non disponible) Ovis dallii stonei BC, MCN, Parcs, SC-CTA, SCF, YT
(nom commun non disponible) Spilogale gracilis BC, Parcs, SCF

Mollusques (38)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
(nom commun non disponible) Fluminicola fuscus BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Solemya borealis Océan atlantique, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Strobilops aeneus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Ventridens intertextus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Ventridens ligera ON, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
(nom commun non disponible) Birgella subglobosa MB, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Micromenetus dilatatus NS, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Oreohelix subrudis limitaris AB, Parcs, SCF
Physelle émoussée albinos Physella gyrina athearni AB, Parcs, SCF
Pisidie sculptée Pisidium cruciatum ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Planorbella corpulenta MB, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Planorbella corpulenta whiteavesi ON, Parcs, SCF
Stagnicole de l'Arctique occidental occidental Stagnicola kennicotti NT, NU, Parcs, SCF
Valvée scalariforme Valvata lewisi ontariensis ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Ventridens suppressus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Xolotrema denotatum ON, Parcs, SCF
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
(nom commun non disponible) Acella haldemani MB, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Alasmidonta viridis ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Alasmidonta viridis ON, Parcs, SCF
Mulette pustulée Cyclonaias pustulosa ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Gastrocopta corticaria NB, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Helisoma anceps royalense MB, ON, Parcs, SCF
Lasmigone cannelée Lasmigona costata MB, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Leptodea ochracea NB, NS, Parcs, SCF
Mulette perlière de l'Est Margaritifera margaritifera NB, NL, NS, Parcs, PE, QC, SCF
(nom commun non disponible) Mesodon clausus ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Physella columbiana BC, Parcs, SCF
Physelle de Haldeman Physella concolor BC, Parcs, SCF
Physe de l`île de Vancouver Physella hordacea BC, MPO, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Physella lordi AB, BC, Parcs, SCF
Physelle de Nuttall Physella nuttalli BC, Parcs, SCF
Pisidie minuscule Pisidium insigne AB, BC, ON, Parcs, PE, SCF
(nom commun non disponible) Pomatiopsis lapidaria ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Stagnicola montanensis AB, Parcs, SCF
Stagnicole de Walker occidental occidental Stagnicola walkeriana ON, Parcs, SCF
Stagnicole de Woodruff Stagnicola woodruffi ON, Parcs, SCF
Troncille doigt-de-cerf Truncilla truncata ON, Parcs, SCF
Valvée déprimée Valvata perdepressa ON, Parcs, SCF

Mousses (20)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
(nom commun non disponible) Anastrepta orcadensis BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Apotreubia hortoniae BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Hilpertia velenovskyi BC, NT, NU, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Mastigophora woodsii BC, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Sphagnum cyclophyllum NS, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
(nom commun non disponible) Coscinodon arctolimnius NT, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Gollania turgens BC, Parcs, SCF, YT
(nom commun non disponible) Trematodon asanoi BC, Parcs, SCF
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
(nom commun non disponible) Brachydontium olympicum BC, Parcs, SCF, YT
(nom commun non disponible) Buxbaumia minakatae NL, NS, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Diplophyllum obtusatum NL, ON, Parcs, QC, SCF
Entodon de Schleicher Entodon schleicheri AB, BC, NT, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Fabronia ciliaris MB, Parcs, SCF
Fissident pygmée Fissidens exilis BC, NS, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Frullania riparia Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Funaria flavicans ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Hygrohypnum montanum NB, NL, NS, Parcs, PE, QC, SCF
Isoptérygie délicate Isopterygium tenerum NS, Parcs, SCF
Tortule méridionale Tortula porteri ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Trematodon longicollis ON, Parcs, SCF

Oiseaux (32)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
Tournepierre à collier, sous-espèce morinella Arenaria interpres morinella NT, NU, Parcs, SCF, YT
Harfang des neiges Bubo scandiacus AB, BC, CCCPP, CCFFMT, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGFATY, CGRFN, CGRFRME, CGRFRMN, CIGG, CRRA, CRRC, CRRCT, CRRDD, CRRDK, CRRDM, CRRL, CRRNY, CRRS, CRRT, MB, MCN, NB, NL, NS, NT, NU, NWC, ON, ORRTG, ORRW, Parcs, PE, QC, SCF, SK, SRRB, YT
Bécasseau sanderling Calidris alba AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Bécasseau variable Calidris alpina AB, BC, MB, MCN, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Bécasseau à échasses Calidris himantopus AB, MB, NT, NU, ON, Parcs, QC, SCF, SK, YT
Bécasseau à poitrine cendrée Calidris melanotos AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Bécasseau semipalmé Calidris pusilla AB, BC, CCCPP, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGRFN, MB, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Grive à joues grises (sous-especes minimus) Catharus minimus minimus NL, Parcs, SCF
Pluvier kildir Charadrius vociferus AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Alouette hausse-col Eremophila alpestris AB, BC, CCFFMT, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGCP, CGFATY, CGPCN, CGRFN, CGRFRME, CGRFRMN, CRRA, CRRC, CRRCT, CRRDD, CRRDK, CRRDM, CRRL, CRRNY, CRRS, CRRT, MB, MCN, NB, NL, NS, NT, NU, NWC, ON, ORRTG, ORRW, Parcs, PE, QC, SCF, SK, SRRB, YT
Courlis corlieu Numenius phaeopus AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Paruline à gorge grise Oporornis agilis AB, BC, MB, NT, NU, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
Bruant de LeConte Ammospiza leconteii AB, BC, MB, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Maubèche des champs Bartramia longicauda AB, BC, CGFATY, CRRA, CRRC, CRRCT, CRRDD, CRRDK, CRRDM, CRRL, CRRNY, CRRS, CRRT, MB, MCN, NB, NT, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Bécassin à long bec Limnodromus scolopaceus AB, BC, MB, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK, YT
Océanite cul-blanc (population du Pacifique) Oceanodroma leucorhoa non disponible
Pluvier bronzé Pluvialis dominica AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Pluvier argenté, sous-espèce cynosura Pluvialis squatarola cynosura NT, NU, Parcs, SCF
Hirondelle noire Progne subis AB, BC, MB, NB, NS, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Paruline rayée Setophaga striata AB, BC, CCFFMT, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGCP, CGFATY, CGRFN, CGRFRME, CGRFRMN, CRRA, CRRC, CRRCT, CRRDD, CRRDK, CRRDM, CRRL, CRRNY, CRRS, CRRT, MB, MCN, NB, NL, NS, NT, NU, NWC, ON, ORRTG, ORRW, Parcs, PE, QC, SCF, SK, SRRB, YT
Stern arctique Sterna paradisaea AB, BC, CCFFMT, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGCP, CGPCN, CGRFN, CGRFRME, CGRFRMN, CRRA, CRRC, CRRCT, CRRDD, CRRDK, CRRDM, CRRL, CRRNY, CRRS, MB, NB, NL, NS, NT, NU, NWC, ON, ORRTG, ORRW, Parcs, PE, QC, SCF, SK, SRRB, YT
Troglodyte de Bewick Thryomanes bewickii BC, MCN, Parcs, SCF
Chevalier errant Tringa incana BC, NT, Parcs, SCF, YT
Troglodyte de Baird Troglodytes pacificus AB, BC, MCN, Parcs, SCF, YT
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Guifette noire Chlidonias niger AB, BC, MB, NB, NS, NT, ON, ORRW, Parcs, QC, SCF, SK
Pioui de l'Ouest Contopus sordidulus AB, BC, MB, MCN, NT, Parcs, SCF, SK, YT
Quiscale de Brewer Euphagus cyanocephalus AB, BC, MB, MCN, NT, ON, Parcs, SCF, SK
Crécerelle d'Amérique Falco sparverius AB, BC, MB, NB, NL, NS, NT, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Plongeon à bec blanc Gavia adamsii AB, BC, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGFATY, CGRFN, MB, NT, NU, ORRTG, ORRW, Parcs, QC, SCF, SRRB, YT
Albatros de Laysan Phoebastria immutabilis BC, MCN, Parcs, SCF
Puffin de Buller Puffinus bulleri BC, MCN, Parcs, SCF
Tarin des pins Spinus pinus AB, BC, CCCPP, CCFFMT, CCGF- TNO, CCGF-VN, CGCP, CGFATY, CGRFRME, CGRFRMN, CMGPMN, CRRA, CRRC, CRRCT, CRRDD, CRRDK, CRRDM, CRRL, CRRNY, CRRS, CRRT, MB, MCN, NB, NL, NS, NT, NWC, ON, ORRTG, ORRW, Parcs, PE, QC, SCF, SK, SRRB, YT

Plantes vasculaires (12)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
(nom commun non disponible) Alchemilla alpina NL, Parcs, QC, SCF
Orobanche des pins Aphyllon pinorum BC, MCN, Parcs, SCF
Carex aggloméré Carex aggregata ON, Parcs, SCF
Carex à marge noire Carex nigromarginata ON, Parcs, SCF
Aster râpette Eurybia radulina BC, Parcs, SCF
Jonc à fruits courts Juncus brachycarpus ON, Parcs, SCF
Onagri de Cleland Oenothera clelandii ON, Parcs, SCF
Onagre pâle Oenothera pallida pallida BC, MCN, Parcs, SCF
Silphe térébenthine Silphium terebinthinaceum MCN, ON, Parcs, SCF
Verge d'or de Gillman Solidago simplex NB, ON, Parcs, SCF
Trichostème fourchu Trichostema dichotomum NS, ON, Parcs, QC, SCF
Trille de Hibberson Trilium ovatum hibbersonii BC, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire et Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Une liste plus exhaustive des espèces candidates de plantes vasculaires comportant plus de 500 plantes, groupées en deux classes prioritaires, est maintenant disponible pour tous sous forme d'un fichier Excel. Cette liste est fournie bien qu'il s’agisse d’une copie de travail qui sera modifiée au besoin. La préparation de cette liste des espèces inclut de l'information provenant du processus de revue sur la situation générale des espèces sauvages au Canada, processus qui implique les compétences fédérales, provinciales et territoriales.
Pour une copie complete de la justification des espèces sauvages candidate du COSEPAC s'il vous plaît veillez contacter le Secrétariat du COSEPAC a fin d'obtenir une copie de la liste Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Poissons d'eau douce (69)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
Grand corégone Coregonus clupeaformis AB, BC, CCCPP, CGFATY, CGRFN, CMGP, MB, MPO, NB, NL, NS, NT, NU, ON, ORRTG, Parcs, QC, SCF, SK, SRRB, YT
(nom commun non disponible) Coregonus lavaretus MPO, NT, Parcs, SCF, YT
Cisco à nageoires noires Coregonus nigripinnis MPO, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Entosphenus tridentatus BC, MPO, Parcs, SCF
Fondule barré (Populations continentales) Fundulus diaphanus MB, MPO, NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF
Meunier des montagnes (Populations des Grands Lacs et du haut Saint-Laurent) Ichthyomyzon castaneus MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Menton noir Notropis heterodon MB, MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Truite fardée côtière Oncorhynchus clarkii clarkii BC, CGPCN, MPO, Parcs, SCF, YT
Omble chevalier Salvelinus alpinus CCCPP, CGFATY, CGRFN, CMGP, MB, MPO, NB, NL, NT, NU, ORRTG, Parcs, QC, SCF, SRRB, YT
Ombre arctique (Population de l'ouest de l'arctique) Thymallus arcticus AB, BC, MB, MPO, NT, NU, Parcs, SCF, SK, YT
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
Cisco de lac Coregonus artedi AB, BC, MB, MPO, NT, NU, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Cisco arctique Coregonus autumnalis BC, MPO, NT, NU, Parcs, SCF, YT
Cisco sardinelle Coregonus sardinella BC, MPO, NT, NU, Parcs, SCF, YT
Crapet rouge Lepomis auritus MPO, NB, Parcs, SCF
Crapet du Nord (Populations de la rivière Saskatchewan et du fleuve Nelson) Lepomis peltastes MPO, ON, Parcs, SCF
Chevalier blanc Moxostoma anisurum AB, MB, MPO, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Chevalier doré Moxostoma erythrurum MB, MPO, ON, Parcs, SCF
Chevalier jaune Moxostoma valenciennesi MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Chaboisseau à quatre cornes (Forme d'eau douce) Myoxocephalus quadricornis CGRFN, CMGP, MPO, NL, NT, NU, ORRW, Parcs, SCF
Tête à taches rouges Nocomis biguttatus MB, MPO, ON, Parcs, SCF
Chat-fou tacheté Noturus miurus MPO, ON, Parcs, SCF
Omble à tête plate (Populations de la partie supérieure du bassin versant du fleuve Yukon) Salvelinus confluentus BC, MPO, Parcs, SCF, YT
Truite brune Salvelinus fontinalis MB, MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Inconnu Stenodus leucichthys BC, MPO, NT, Parcs, SCF, YT
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Bouche coupante Acrocheilus alutaceus BC, MPO, Parcs, SCF
Barbotte jaune Ameiurus natalis MPO, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Campostoma anomalum MPO, ON, Parcs, SCF
Couette Carpiodes cyprinus AB, MB, MPO, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Grand corégone (Population de la rivière Mira) Coregonus clupeaformis MPO, NS, Parcs, SCF
Grand corégone (Population du lac Simcoe) Coregonus clupeaformis MPO, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Coregonus hoyi MPO, ON, Parcs, SCF
Corégone tschir Coregonus nasus BC, MPO, NT, NU, Parcs, SCF, YT
Chabot visqueux Cottus cognatus AB, BC, MB, MPO, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK, YT
Chabot à tête plate Cottus ricei AB, BC, CCCPP, CGFATY, CMGP, MB, MPO, NT, ON, ORRTG, ORRW, Parcs, QC, SCF, SK, SRRB, YT
Brochet d'Amérique Esox americanus americanus MPO, Parcs, QC, SCF
Maskinongé Esox masquinongy MB, MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Brochet maillé Esox niger MPO, Parcs, QC, SCF
Dard vert Etheostoma blennioides MPO, ON, Parcs, SCF
Dard arc-en-ciel Etheostoma caeruleum MPO, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Etheostoma microperca MPO, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Etheostoma olmstedi MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Méné d'argent Hybognathus regius MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Lamproie brune (Populations des rivières Saskatchewan et Nelson) Ichthyomyzon castaneus MB, MPO, ON, Parcs, SCF, SK
Buffalo à grande bouche (Populations des Grands Lacs et du haut Saint-Laurent) Ictiobus cyprinellus MPO, ON, Parcs, SCF
Buffalo noir Ictiobus niger MPO, ON, Parcs, SCF
Crayon d'argent Labidesthes sicculus MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Crapet vert Lepomis cyanellus MPO, ON, Parcs, SCF
Lamproie d'Alaska Lethenteron alaskense MPO, NT, Parcs, SCF
Méné rayé Luxilus chrysocephalus MPO, ON, Parcs, SCF
Méné d'ombre Lythrurus umbratilis MPO, ON, Parcs, SCF
Méné à grandes écailles (Populations des rivières Saskatchewan et Nelson) Macrhybopsis storeriana MB, MPO, Parcs, SCF
Mulet perlé du nord Margariscus nachtiebi AB, BC, MB, MPO, NB, NL, NS, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK
Méné bâton Nocomis micropogon MPO, ON, Parcs, SCF
Méné de rivière Notropis blennius AB, MB, MPO, ON, Parcs, SCF, SK
Méné fantôme Notropis buchanani MPO, ON, Parcs, SCF
Méné à grande bouche Notropis dorsalis MB, MPO, Parcs, SCF
Tête rose Notropis rubellus MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Méné diamant Notropis texanus MB, MPO, Parcs, SCF
Chat-fou liséré Noturus insignis MPO, ON, Parcs, QC, SCF
(nom commun non disponible) Percina maculata MB, MPO, ON, Parcs, SCF, SK
Ventre-pourri Pimephales notatus MB, MPO, ON, Parcs, QC, SCF
Ménomini rond Prosopium cylindraceum AB, BC, CCCPP, CGFATY, CGRFN, CMGP, MB, MPO, NB, NL, NT, NU, ON, ORRTG, Parcs, QC, SCF, SK, SRRB, YT
Barbue à tête plate Pylodictis olivaris MPO, ON, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Rhinichthys atratulus MPO, NB, ON, Parcs, QC, SCF
Naseux léopard Rhinichthys falcatus BC, MPO, Parcs, SCF
(nom commun non disponible) Rhinichthys obtusus MB, MPO, ON, Parcs, SCF, SK
Omble à tête plate (Populations du Pacifique) Salvelinus confluentus BC, MPO, Parcs, SCF
Touladi Salvelinus namaycush AB, MB, MPO, NB, NL, NS, NT, NU, ON, Parcs, QC, SCF, SK, YT
Éperlan d'hiver Spirinchus thaleichthys BC, MPO, Parcs, SCF

Poissons marins (14)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
Saumon rose Oncorhynchus gorbuscha BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Saumon kéta Oncorhynchus keta BC, MPO, NT, Océan pacifique, Parcs, SCF
Saumon kéta (populations de la rivière Skeena) Oncorhynchus keta BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Saumon chinook (populations de la rivière Skeena) Oncorhynchus tshawytscha BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Saumon chinook (populations du fleuve Yukon et populations transfr) Oncorhynchus tshawytscha BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF, YT
Maquereau bleu Scomber scombrus MPO, Océan atlantique, Parcs, SCF
Laimargue atlantique Somniosus microcephalus MPO, Océan arctique, Océan atlantique, Parcs, SCF
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
Gaspareau Alosa pseudoharengus MPO, Océan atlantique, Parcs, SCF
Alose savoureuse Alosa sapidissima MPO, NB, NS, Océan atlantique, Parcs, PE, QC, SCF
Hareng du Pacifique Clupea pallissii BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Limande à queue jaune Limanda ferruginea MPO, NB, NL, NS, Océan atlantique, Parcs, PE, SCF
Goberge Pollachius virens MPO, NB, NL, NS, Océan atlantique, Parcs, SCF
Veuve Sebastes entomelas BC, CGPCN, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Sébastolobe à courtes épines Sebastolobus alascanus BC, MPO, Océan pacifique, Parcs, SCF

Reptiles (12)

Catégorie 1 - Les espèces de priorité élevée
Aucune espèce candidate actuellement inscrite
Catégorie 2 - Les espèces de priorité intermédiaire
Couleuvre à collier Diadophis punctatus MB, NB, NS, ON, Parcs, QC, SCF
Couleuvre verte Opheodrys vernalis MB, NB, NS, ON, Parcs, PE, QC, SCF, SK
Couleuvre des plaines Thamnophis radix AB, MB, Parcs, SCF, SK
Catégorie 3 - Les espèces de priorité inférieure
Tortue verte Chelonia mydas Parcs, SCF
Lézard alligator du Nord Elgaria coerulea BC, Parcs, SCF
Tortue de Ridley Lepidochelys kempii NS, Océan atlantique, Parcs, SCF
Couleuvre d'eau Nerodia sipedon sipedon ON, Parcs, QC, SCF
Couleuvre brune Storeria dekayi ON, Parcs, QC, SCF
Couleuvre à ventre rouge Storeria occipitomaculata MB, NB, NS, ON, Parcs, QC, SCF
Couleuvre de l'ouest Thamnophis elegans AB, BC, Parcs, SCF
Couleuvre du Nord-Ouest Thamnophis ordinoides BC, Parcs, SCF
Couleuvre rayée Thamnophis sirtalis AB, BC, MB, NB, NS, NT, ON, Parcs, QC, SCF, SK

À propos de nous

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est un comité consultatif indépendant qui agit auprès de la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique et qui se réunit deux fois par année pour évaluer la situation des espèces sauvages menacées de disparition. Ses membres, des experts de la biologie des espèces sauvages provenant du milieu universitaire, de la fonction publique, d’organisations non gouvernementales et du secteur privé, sont chargés de désigner les espèces sauvages qui risquent de disparaître du Canada.

Secrétariat du COSEPAC

Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
351, boul. St-Joseph, 16e étage
Gatineau Québec K1A 0H3

Téléphone : 819-938-4125
Télécopieur : 819-938-3984
Courriel : ec.cosepac-cosewic.ec@canada.ca