Un nouveau président pour le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada

OTTAWA, ONTARIO (le 6 Sept, 2018). Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), entité fédérale chargée de déterminer le statut de conservation des espèces sauvages au Canada, a un nouveau président. Le 1er septembre, John Reynolds (Ph.D.), titulaire de la chaire Tom Buell B.C. Leadership en conservation aquatique à l'Université Simon Fraser, a pris les rênes du COSEPAC. Il prend la relève d'Eric Taylor (Ph.D.), directeur du Musée de la biodiversité Beaty de l'Université de la Colombie-Britannique, qui a rempli deux mandats de deux ans à la tête du Comité.

M. Reynolds, expert reconnu à l'échelle internationale en biologie des poissons et des oiseaux, est depuis 2011 un des principaux évaluateurs de la situation des poissons marins au sein du COSEPAC. Dans le cadre de ses nombreux rôles de conseiller, M. Reynolds a participé à l'évaluation de données scientifiques lors de l'enquête de la Commission Cohen de 2009 sur l'effondrement dramatique du saumon rouge dans le fleuve Fraser, en Colombie-Britannique, ainsi qu'à la préparation de rapports sur l'impact des pêches au nom de la Royal Society pour le gouvernement du Royaume Uni.

Le COSEPAC évalue la situation des espèces sauvages considérées comme en péril au Canada depuis 1977 en se fondant sur les connaissances scientifiques, traditionnelles autochtones et communautaires fournies par des experts des gouvernements, des universités et d'autres organisations. Depuis 2002, il formule des recommandations au ministre de l'Environnement et du Changement climatique quant à l'inscription des espèces à la Loi sur les espèces en péril du Canada. Ces recommandations sont fondées uniquement sur la preuve du statut menacé, que le ministre examine ensuite avec les coûts et les avantages du rétablissement des populations pour la société.

« Vous ne trouverez pas un ensemble de personnes plus professionnelles, plus compétentes et plus dévouées que les membres du COSEPAC. Je serai très heureux de les aider dans leurs délibérations », indique M. Reynolds. Le président sortant, M. Taylor, qui quitte le Comité après 10 années de service, abonde dans le même sens : « Nous sommes souvent confrontés à des nouvelles difficiles et à des données limitées, mais notre travail est très pertinent, et nous avons tous le même but, soit la réalisation d'évaluations scientifiques du risque de disparition des espèces sauvages canadiennes. »

John Reynolds (Ph.D.)
Président, COSEPAC
Department of Biological Sciences
Simon Fraser University
Téléphone : 778-782-5636
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Questions d’ordre général :
Secrétariat du COSEPAC
Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
351, boul. St-Joseph, 16e étage
Gatineau (Québec) K1A 0H3
Téléphone : 819-938-4125
Télécopieur : 819-938-3984
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cosepac

À propos de nous

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est un comité consultatif indépendant qui agit auprès de la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique et qui se réunit deux fois par année pour évaluer la situation des espèces sauvages menacées de disparition. Ses membres, des experts de la biologie des espèces sauvages provenant du milieu universitaire, de la fonction publique, d’organisations non gouvernementales et du secteur privé, sont chargés de désigner les espèces sauvages qui risquent de disparaître du Canada.

Secrétariat du COSEPAC

Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
351, boul. St-Joseph, 16e étage
Gatineau Québec K1A 0H3

Téléphone : 819-938-4125
Télécopieur : 819-938-3984
Courriel : ec.cosepac-cosewic.ec@canada.ca