Sous-comités du COSEPAC

Sous-comités de spécialistes des espèces

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) comprend 31 membres ayant droit de vote. Parmi ceux-ci, les coprésidents des Sous-comités de spécialistes des espèces (SSE) prêtent leur expertise relativement à des groupes taxinomiques précis. Chacun des SSE est composé de deux coprésidents et, habituellement, d'au moins cinq membres additionnels qui sont experts dans des domaines pertinents et qui ont de grandes connaissances et une vaste expérience ainsi qu'un engagement manifeste en ce qui concerne la conservation des espèces sauvages. Les membres des SSE proviennent d'universités, d'organismes provinciaux de la faune, de musées, de centres de données sur la conservation et d'autres sources d'expertises sur les espèces canadiennes. Grâce à leur aide, les coprésidents des SSE élaborent des listes d'espèces candidates à une évaluation, font préparer des rapports de situation pour les espèces prioritaires, révisent les rapports pour en assurer la précision scientifique et l'intégralité et proposent au COSEPAC un statut pour chacune des espèces. Aux réunions du COSEPAC, les coprésidents de chacun des SSE présentent les rapports de leur SSE pour qu'ils soient étudiés par tous les membres du COSEPAC.

Les sous-comités de spécialistes des espèces traitent des groupes taxinomiques suivants :

  • les amphibiens et les reptiles;
  • les arthropodes (p. ex. les papillons, les écrevisses, les libellules et les coléoptères);
  • les mammifères marins;
  • les mammifères terrestres;
  • les mollusques;
  • les mousses et les lichens;
  • les oiseaux;
  • les plantes vasculaires;
  • les poissons d'eau douce;
  • les poissons marins

Sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones

Des 31 membres du COSEPAC ayant droit de vote, les coprésidents du Sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones (Sous-comité des CTA) fournit de l'expertise au sujet des connaissances traditionnelles autochtones. Le Sous-comité en est à sa période de formation et aura la responsabilité de faire en sorte que les connaissances traditionnelles autochtones soient intégrées au processus d'évaluation du COSEPAC.

Les connaissances traditionnelles autochtones (CTA) :

  • Sans y être limitées, elles comprennent les connaissances qu'ont accumulées les peuples autochtones au sujet des espèces sauvages et de leur environnement.
  • Les autres termes souvent utilisés pour décrire ces connaissances comprennent : connaissances traditionnelles écologiques (CTE); Inuit Qaujimajatuqangit (IQ); connaissances autochtones (CA) et systèmes de connaissances naturalisées.
  • Il s'agit d'un processus complexe incorporant des éléments culturels, spirituels et historiques. Des personnes ayant différents antécédents (Indiens, Inuits et Métis) peuvent donc définir de diverses façons les CTA.

L'incorporation des connaissances traditionnelles autochtones aux évaluations des espèces en péril effectuées par le COSEPAC améliore le processus et donc la qualité des désignations effectuées par le COSEPAC, en ajoutant de l'information et des perspectives sur les espèces sauvages, qui ne sont pas disponibles dans les documents scientifiques publiés.

Le COSEPAC collaborera étroitement avec les peuples autochtones afin de décider comment les CTA seront incorporées au processus d'évaluation des espèces en péril par le truchement du Sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones (Sous-comité des CTA).

Lignes directrices du COSEPAC sur les procédures et les protocoles relatifs aux connaissances traditionnelles autochtones (CTA)

Réponses à certaines des questions fréquemment posées au sujet du Sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et de son rôle dans le processus d'évaluation, ainsi que sur les connaissances traditionnelles autochtones.

À propos de nous

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est un comité consultatif indépendant qui agit auprès de la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique et qui se réunit deux fois par année pour évaluer la situation des espèces sauvages menacées de disparition. Ses membres, des experts de la biologie des espèces sauvages provenant du milieu universitaire, de la fonction publique, d’organisations non gouvernementales et du secteur privé, sont chargés de désigner les espèces sauvages qui risquent de disparaître du Canada.

Secrétariat du COSEPAC

Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
351, boul. St-Joseph, 16e étage
Gatineau Québec K1A 0H3

Téléphone : 819-938-4125
Télécopieur : 819-938-3984
Courriel : ec.cosepac-cosewic.ec@canada.ca